Forum des grenadiers de la garde impériale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chanoine
Admin
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Localisation : Namur (Belgique)
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire   Lun 25 Mai - 15:55

En allant à Aspern, notre ami Georges alias La Pompe, s'est promené du côté d'Elchingen (le même Elchingen que dans Michel NEY, Duc d'Elchingen, Prince de La Moskowa. Et ce n'est pas une coïncidence Laughing )

Voici quelques photos qu'il a fait sur place:






_________________
Combattus souvent, battus parfois, abattus JAMAIS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grenadier La Pompe

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 72
Localisation : dijon
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire   Sam 30 Mai - 19:40

Bataille d'Elchingen







Informations généralesDateLieuIssue
Bataille d'Elchingen

Mouvements des troupes depuis le 11 octobre 1805
14 octobre 1805
Elchingen (Allemagne)
Victoire française
Belligérants
Empire français Empire d’Autriche
Commandants
Michel NeyJohann Riesch
Forces en présence
17 000 hommes16 000 hommes
Pertes
3 000 morts4 000 morts
4 500 prisonniers
Batailles




Bataille des guerres napoléoniennes se déroulant le 14 octobre 1805 à Elchingen, en Bavière, au nord-est d'Ulm (Allemagne). Elle oppose le maréchal Ney et ses 17 000 hommes aux 16 000 soldats autrichiens dirigés par le maréchal de camp (Feldmarschall-Leutnant) Johann Riesch.
Le maréchal de France triomphe et met en déroute les troupes autrichiennes
Début

Durant la bataille de Haslach-Jungingen, le général Pierre Dupont de l'Étang, établi sur la rive nord du Danube pour retenir les Autrichiens, dut combattre les 25 000 soldats de l'archiduc Ferdinand d'Autriche, avec seulement 6 000 hommes. Ayant pu faire croire que son corps était l'avant-garde d'une troupe plus nombreuse, il tint jusqu'à la nuit et put repartir en emmenant 4 000 prisonniers. Suite à cet accrochage, Napoléon ordonna à Ney et à Murat de soutenir Dupont, en passant leurs forces du côté nord du fleuve.

Préparation

Un corps autrichien de 8 000 hommes occupe une colline sur la rive nord, près des villages d'Ober et Unter-Elchingen. Il y a là 14 bataillons d'infanterie et 11 escadrons de cavalerie, ainsi que 12 canons.
Le 6e corps comprend les divisions de Dupont, de Loison et de Mahler. Dupont déjà présent sur la rive nord avec la cavalerie de Tilly, Ney pense à une attaque de la part de Loison au sud des positions de Reisch. Murat, après que le pont eut été pris, envoya sa cavalerie pour appuyer Ney. Malher, quant à lui, traversa et partit en direction de l'est, avant d'obliquer et de balayer la rive nord vers l'ouest.

Déroulement

Le champ de bataille d'Elchingen



A 8 heures, Ney envoya la brigade de Villatte prendre le pont tenu par une garde autrichienne. Les ingénieurs réparèrent les dégats causés par la prise du pont, puis les renforts français repoussèrent deux bataillons de Riesch venus les déloger. Villatte attaqua ensuite la position principale autrichienne, soutenu par la cavalerie de Colbert. Ober-Elchingen fut pris en majeure partie, mais Loison dut envoyer la brigade de Roguet pour lutter contre la cavalerie autrichienne. Le 14 octobre, Dupont prit une part glorieuse à ce nouveau combat en empêchant le retour vers Ulm du corps de Werneck, contribuant à enfermer définitivement le corps de Mack dans Ulm.
Avec Mahler à l'est et Dupont au nord-est, Riesch commença à reculer. Il s'enfonça dans la forêt, poursuivi par la cavalerie de Murat qui venait de rejoindre les troupes françaises. Les dragons brisant les carrés autrichiens sous le commandement de Caulaincourt et Desnouettes, Les cavaleries de Roguet et Colbert finirent le travail en chargeant les fuyards.

Conséquences stratégiques Mack était désormais enfermé dans Ulm, la plupart des survivants autrichiens de cette bataille le rejoignirent. Murat continua de poursuivre les restes de l'armée de Riesch, les accrochant plusieurs fois jusqu'au 18 octobre. Seuls l'Archiduc Ferdinand, Friedrich Hohenzollern-Hechingen, Karl de Schwarzenberg et leur cavalerie s'échappèrent. L'armée française récupéra une grande partie de l'artillerie destinée à Mack.


En récompense de la part immense que le 6e corps avait pris dans le déroulement des batailles d'Elchingen et d'Ulm, l'empereur Napoléon lui donna la place d'honneur lors de la prise officielle d'Ulm, que Ney fut chargée d'exécuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chanoine
Admin
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Localisation : Namur (Belgique)
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire   Lun 1 Juin - 17:27

400 photos du bicentenaire par Laurence de Roy, pour le 7° cuirassier:

*Clic*

_________________
Combattus souvent, battus parfois, abattus JAMAIS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grenadier La Taupe
Admin
avatar

Nombre de messages : 59
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire   Sam 6 Juin - 23:49

Merci la Pompe pour ce reportage.

En fait, quand on y pense, nos quelques bivouacs ne sont qu'une infime partie des batailles de l'époque, combiens de combats sont à présent oubliés?

Surtout dans les régions Prussiennes et Autrichiennes, où il semble que les politiciens ne veulent pas trop nous voirs. A nous de montrer l'exemple lors des campagnes de France et de Belgique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.7cuirassiers.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aspern-Essling 22/24 mai 2009 Bicentenaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille d'ASPERN - ESSLING (Autriche)
» Bicentenaire de la bataille de Wagram à Marchegg
» médaille commémorative Bicentenaire Veere Wacheren 1809-2009
» BILAN HIVER 2008/2009
» Massif du Pilat (départements 07-42-43-69), saison 2008/2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Bataillon des Grenadiers à pied :: Divers :: Photos-
Sauter vers: